Qui sommes-nous

Nous sommes tous deux  originaires de l'Abitibi, Québec, Canada.

Luc (57 ans) diplômé en 1988, est un jeune optométriste à la retraite. Il détient aussi un baccalauréat en informatique de génie de l'Université Laval à Québec.
Ancien drummer et membre d'un groupe de musique, mécanicien de machinerie lourde, pilote privé, informaticien chez CAE, créateur d'un simulateur de vol dans notre appartement (rien que ça :-)... et quoi encore. Il désire éditer son premier roman. C'est en cours.

Marie France (51 ans) ex-travailleuse sociale (diplômée de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue) ai oeuvré pendant près de 20 ans auprès d'une clientèle variée, souvent en situation de crise. J'ai décidé de défroquer en 2002. En 2003, j'obtiens mon diplôme en horticulture ornementale du centre de formation horticole de Laval. Pendant 10 ans, j'ai travaillé à mon compte comme jardinière. Plusieurs jardins privés de Beaconsfield (Montréal) n'ont plus de secrets pour moi.

Nous avons vécu en Abitibi toute notre enfance et notre jeune adulescence; puis 5 ans dans la ville de Québec et enfin 12 ans à Montréal. Nous vivons ensemble depuis 1992 (plus de 23 ans !).

Sans mentionner nos tours du Québec, un peu en Ontario et aux Usa, on a fait pas mal de voyages, dont de longue durée : Italie (2 semaines), France (3 mois), Kilimanjaro (2 semaines), Népal (1 mois), Inde (3 1/2 mois), Vietnam (8 semaines), Égypte (5 semaines), Cambodge (3 semaines), Thailande (plus de 3 mois), Malaisie, Singapour, Indonésie (plus de 2 mois), etc, pour ne nommer que les plus longs.

Les changements ne nous font pas peur comme vous le constatez et on aime tenter des choses, au risque de se tromper. Les regrets ne sont pas pour nous.

Comment nous est venu notre projet actuel ?
Lors d'une belle discussion entre nous, une idée vieille de 10 ans a soudain refait surface. Nous décidons alors de suivre notre élan, de tout abandonner une fois de plus, ne laissant presque rien derrière nous, et de partir offrir nos services de gardiens de maisons privées de par le monde.

Cette fois-ci le changement est pas mal plus grand, et on espère qu'il sera durable ! Un changement durable... ça se peut ? :-)